Show Nav

Adoucissant ou apprêt ? Petit guide pour le bon choix

Parfumés et parfaits!

Assouplir et amidonner le linge étaient autrefois deux dures corvées, qui demandaient une grande maîtrise. Il est aujourd’hui bien plus simple d’avoir recours à l’adoucissant ou à l’apprêt, un geste devenu anodin, mais il est capital de savoir les utiliser à bon escient, notamment de ne pas faire l’erreur de les utiliser ensemble.

Nous nous sommes toutes demandées à quoi servaient vraiment ces deux produits. La réponse n’est pas dénuée d’importance. Ils confèrent au linge souplesse et moelleux, soin et protection et permettent un parfait résultat lors du repassage, pour un linge beau, frais, sans plis, prêt à l’usage, tel qu’on l’aime.

Assouplir les fibres est un choix précis. Il ne s’agit pas d’ajouter de l’adoucissant uniquement pour parfumer le linge : geste inutile car avec une lessive de bonne qualité, le linge est parfumé, même sans adoucissant. Celui-ci ne doit être utilisé que dans le but précis d’assouplir et d’adoucir les fibres qui, pendant le lavage, se durcissent et doivent donc retrouver leur légèreté naturelle. Il faut savoir que, lavage après lavage, le calcaire se dépose sur les fibres, en les privant de leur souplesse d’origine et les durcit. L’assouplissant est incontournable pour le lavage des serviettes et des peignoirs en éponge, des jeans, des tee-shirts portés sur la peau, ces vêtements qui doivent être nets, assouplis et bien moelleux. Attention toutefois car un excès d’assouplissant produit des effets inverses en déformant les vêtements comme les chemises et en imperméabilisant les tissus en éponge qui perdent leur pouvoir absorbant. Nuncas propose dans sa gamme étendue de produits pour une lessive parfaite Morbivel, un assouplissant traditionnel qui détend les tissus et combat les effets du calcaire. Liquide et à dissolution rapide, il est très indiqué pour les lave-linges de dernière génération, à faible consommation d’eau, même à demi-charge.

L’assouplissant s’utilise pour apporter de la souplesse aux tissus. L’utilisation d’un apprêt lors du repassage pour « raidir » les tissus qui viennent d’être assouplis n’a donc aucun sens. Le résultat serait sans effet, car les deux produits sont incompatibles. Lors du lavage de chemises qui seront ensuite amidonnées, l’assouplissant devra donc être évité pour avoir un résultat nettement meilleur.

En fonction du niveau de tenue à apporter au tissu, on pourra utiliser un apprêt liquide (pendant le lavage) ou en spray (lors du repassage).

Pour les nappes, torchons en lin et tout le linge qui doit être parfaitement repassé et amidonné, on préparera donc le lavage en ajoutant dans le bac prévu le Sanpli Appretto Lavatrice de Nuncas sans ajouter d’assouplissant. Pour les pièces à amidonner uniquement sur des zones bien précises, comme les cols et les manchettes de chemises, on vaporisera directement sur la zone concernée Il Senzagrinze spray. Un apprêt de qualité doit garantir deux aspects : ne pas jaunir lors du repassage et donner du corps aux tissus sans toutefois les rendre rêches, désagréables à porter. Il Sanpli Appretto Spray de Nuncas est à base d’amidon naturel de riz qui, à l’inverse des amidons de maïs, évite le jaunissement et est aussi très délicat pour la peau au contact des vêtements.

En apprenant à connaître les tissus et leurs particularités, l’utilisation sélective d’assouplissant et d’apprêt deviendra naturelle. Pour un résultat parfait, quasi professionnel, avec de significatives économies d’argent.