Show Nav

Habiter la nature

Design durable

L’environnement dans lequel nous vivons affecte notre existence et pour vivre une vie saine est nécessaire retrouver le contact avec la nature.
Ils sont de plus en plus ceux qui achètent aliments biologiques dans les marchés à kilomètre zéro ou qui choisissent de laisser la voiture à la maison pour pédaler jusqu’au bureau. L’architecture et l’urbanisme sont également en train de se peindre en vert et sur les bâtiments au cœur de la ville naissent des «bois verticales».

Si vous êtes allé visiter le dernier Salon du meuble à Milan, vous aurez surement remarqué que le parfum du bois était enveloppante et que cet élément naturel capturait les regards sous toutes ses formes, brut, traité, foncé ou clair, avec nervures évidentes. Le design avant tous vise à promouvoir un message « eco-friendly » et durable.

Pour chaque produit que nous utilisons dans notre existence il y a des conséquences environnementales, éthiques et sociales. Dans le design de la récupération, l’ingéniosité et le vivre de façon responsable se rencontrent pour créer des produits esthétiquement beaux et durables, grâce aussi au bois recyclé.
En Danemark il y a ceux qui ont redonné leurs vie aux bois maritimes des anciens quais en le transformant en tables uniques, avec une âme vieille de 50 ans. Il y a aussi qui a créé des tables basses depuis des manguiers.
Dans l’Inde du sud, un très grand nombre de manguiers sont abattus chaque année parce que ils ne donnent plus aucun fruit. Grâce à la compétence du tourneur "kharaadi", on obtient une section circulaire qui devient un plan d’appui, de cette façon on peut tirer parti du bois et favoriser au même temps les expertises locales.
Dans le nord de l’Italie, les « Briccole », c’est-à-dire les poteaux en bois de chêne qui indiquent la marée basse dans la lagune de la « Serenissima » (Vénice), sont périodiquement remplacés à cause de l’usure et sont transformés en meubles exclusives by Riva 1920 (jetez un coup d’œil à la table d’appui du restaurant Alice de Eataly à Milano !).

Notre société de consommation est dominée par l’abondance et les sentiments de préoccupation pour les effets secondaires de la consommation débridée. Toutefois, nous arrivons encore à écouter la nature. Comme il a fait le designer argentin qui, après cinq jours de voyage par les bois de la Romanie sur sa moto, en regardant le ciel par les branches des arbres, a trouvé le gabarit pour la forme de sa chaise.