Show Nav

Si les rideaux font ciak!

"Une brise souffla dans la pièce, tendit les rideaux en dehors à l’un des bouts et en dedans à l’autre, comme de pâles drapeaux, pour les tordre ensuite et les lancer vers le gâteau de noces saupoudré de sucre glacé, le plafond. Puis elle rida le tapis lie de vin, en faisant une ombre dessus, comme le vent sur la mer". C’est l'atmosphère des premiers jours du Printemps.
Je n'aurais pas su mieux décrire cette atmosphère, d’ailleurs c’est Francis Scott Fitgerald et la villa dont on parle c’est celle de Daisy, la bien aimée de Gatsby le Magnifique – et quelle villa ! – avec voilages, rideaux délicats et élégants, exactement comme la propriétaire de la maison. Ceux qui ont ce type de rideaux chez eux savent de quoi je parle, comme celles en satin, souples et soyeux qui laissent filtrer la lumière tout en protégeant la discrétion.
 

Si, par contre, vous êtes un type pratique et dynamique vous aimerez des rideaux en lin ou coton blanc piqué, fantaisie ou à rayures, avec des dessins géométriques ou avec des motifs floraux qui donnent une telle joie que on pourrai se faire une robe avec, du style sœur Marie dans le film La Mélodie du bonheur… et il est tout de suite aire de pique-nique.


Autres préfèrent la pénombre qu’offrent les rideaux stores bateau avec leurs rebondissements ou celles de la Provence avec draps de tissus précieux, souples et soyeux. Elles rappellent les robes amples et volumineuses de Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent et expriment le caractère et l’incorrigible romantisme d’un baiser passionné à la Celluloïd.